LYRICS.AZ APPLICATION

Download from Apple Store
Download from Google Play

Soklak - La Tangente lyrics

A qui manqueraient mes visites si du jour au lendemain j'arrêtais de donner des news
Pour x raisons passer l'fossé quand j'en aurais ras la calvitie
Il est encore un peu tôt pour dire qui du corps ou des nerfs coupera le cordon
Qu'est-ce qui pour finir fera s'accorder l'extra et l'ordinaire?
Mais pour le bien de mon âme et de celles quelques uns comptés sur une main
Y s'peut que j'm'arrache de là débordé d'émotions disparates que l'temps rattrape
Si contre un peu d'piquant les ronrons lâchent les rênes
J'pourrais renoncer et rester al
Mais si c'est vivre juste pour se maintenir à flots autant mettre les voiles
Pour aider à colmater les brèches il est vrai l'rêve à son arc a plus d'une corde
Et l'dicton veut qu'avec des si on mette Paname dans une canette
Le vase déborde une porte s'ouvre, le vent du départ
Mes forces redoublent avant d'être à bout
Les jambes à mon cou bougent autant en emporte le doute
Zapper les tracés s'extraire de l'anarchie des données routinières
Pour n'écouter qu'l'inépuisable énergie qui m'pousse vers XXX
Il est encore un peu tôt pour dire qui du corps ou des nerfs coupera le cordon
Qu'est-ce qui pour finir fera s'accorder l'extra et l'ordinaire?

Que diraient ils si demain j'me volatilisais
[Lyrics from: https:/lyrics.az/soklak/kamasoundtracks/la-tangente.html]
Ecoutant mes rêves d'îles tropicales balayées par les Alizées
Loin des sourires mercantiles, myocarde galvanisé
Et autres hypocrites volubiles me poussant à m'enliser
Ou à réaliser que j'n'ais rien à faire ici
Décamper fissa, et stopper là ce récit
J'laisserais pas d'traces ni d'adresses
Mais c'qui m'tracasse et m'agresse:
Biftons, troisième classe pour l'Zion Express
Mes aspirations? un monde meilleur et connaître l'amour
Me casser ailleurs loin d'la merde des faubourgs
J'y passe le jour, hier la nuit
A la recherche de je-ne-sais-quoi qui pourrait p'tet tromper mon ennui
J'croise les faciès enduits d'une pellicule de grisaille
Les regards aigris des cadavres en sursis qui font ripaille
J'ai sauté en base-jump de l'utérus de ma génitrice
27 piges une chute vertigineuse, sans parachute
Faut qu'j'taille avant d'péter un câble et qu'les dettes me criblent
Que j'aille foutre les pieds dans l'sable et pas dans une paire de Nike made in Philippines
Le temps cavale et mes rêves de gosse prennent de la bouteille
J'attends toujours pas l'aval du boss pour kicker sur des bootlegs

Correct these Lyrics