LYRICS.AZ APPLICATION

Download from Apple Store
Download from Google Play

Soklak - Libre style lyrics

[Couplet 1]
Ils disent vouloir la paix, mais le pouvoir les fascine
Quitte à t'faire bouffer les pissenlits par la racine
Le tiers monde est un mouroir où l'ingérence assassine
L'Occident est à la barre et nie en bloc ces quelques lignes
La conquête de l'espace, alors que la famine décime
Le clonage des espèces et le non-partage de la médecine
Des gosses, les sales gosses meurent de maladies bénignes
La faute à Babylone qui fait des thunes sur Fleming
Pendant qu'ici on bave sur des grosses fortunes
Et d'un bonheur hypothétique au bord d'une villa-piscine
Leurs aspirations privilégient l'IVG d'un monde meilleur
Et sculptent la planète à l'effigie du dollar
Les requins de la finance détrônent l'homme de la chaîne alimentaire
Appauvrissent des pays où rien ne pousse dans l'élémentaire
Si le shérif n'avait la haine en poupe et des bastos dans le flingue
Y aurait moins de flaques pourpres et de voitures qui flambent
J'ai dans l'idée un million d'idées qui germent, et des fois je la ferme
De peur qu'on m'interne dans un asile des plus ternes
Trop souvent pas le moral, à l'écrit comme à l'oral
[Lyrics from: https:/lyrics.az/soklak/1977/libre-style.html]
Noyant les cris dans le cool-al, la dinam et les gals
Dans nos vies c'est la nuit sans aurores boréales
On reste perchés dans la lune, narguant l'aérospatiale
Certains fument de la moquette, d'autres du gazon
D'autres des pneus de mobylettes d'occasion
Et voient les éléphants changer de coloration
Mes amis, je peux les compter sur les doigts de pieds d'un unijambiste
Qui s'apprête à poser la béquille sur un champ de mines : irréaliste
Ton répertoire est full, putain, t'as beaucoup d'amis
Mais y a pas foule, t'es seul, quand se pointent les ennuis
Du sud ou bien du nord, si t'as pas de caillasse tout le monde t'ignore
A part les schmits pour dire que t'as tort, et à travers leurs flingues s'dévorent
Ces cons sont assermentés, quant à moi j'suis assez remonté
Houleux sont mes propos car, comme la mer, j'suis agité
Ici pas de mensonges comme au JT
Mais des textes au second degré qui te font peut-être cogiter
Je suis libre comme Max, posé comme un tag
XXX relax quand la BAC m'alpague. XXX au mic'
Le doigt qui s'agite comme un automate ; les cons sont traumat' :
De leurs ouïes coule du concentré de tomates
Je crée l'événement tel une comète, les astres...

Correct these Lyrics