Nas Pac - Les saisons lyrics

Published

0 77 0

Nas Pac - Les saisons lyrics

[Couplet 1: Seko Oner] Le jour se lève, les êtres et les objets s'animent Prennent forme puis bientôt percent la chrysalide Un peu frisquet, le choc est brutal, oui je l'admets J'attends impatiemment que le soleil soit au sommet Midi sonne au cloche, de l'air pur enfin Les plantes de mon jardin répandent partout leur parfum Des enfants jouent dehors, bonne humeur sous la chaleur Les jambes à l'air, mon dîner m'attend, faut que j'arrive à l'heure Pas le temps de dire ouf que le soleil décroit Les feuilles tombent nous laissant découvrir de nus tas de bouts de bois Les ombres s'allongent, le coté obscur gagne du terrain Un conquérant s'autoproclamant grand souverain Le voile noir se déploie, la nuit fait son entrée Faut rentrer, quand l'obscurité tombe nous devenons proies De fines pellicules blanches en suspension L'hiver est là, et ce que tu le veuilles ou non [Couplet 2: Akim le R'] J'attrape une mine, une mine, je dessine l'horizon Lunatique, en Suisse, y'a pas de saisons Garçon, on me dit de rêver un peu moins loin Autant le vivre, ce que je me dis quand je fume un joint Novembre, ça y est l'été est achevé L'automne fait sa place et les feuilles sont tombées Mortes, inertes et portées par le vent L'humain, fragile comme l'argile, est tombé dedans Dans 10 ans, dans 10 ans, l'hiver sera chaud Ce n'est pas la peine de retourner son blouson Les saisons défilent, influencent mon humeur Un sourire au soleil, le reste n'est qu'un sale quart d'heure Chaque heure de ma vie, oui j'avoue, je la savoure Comme le soleil au pays, ce n'est pas tous les jours Lourd brouillard, le matin au réveil Je me remémore encore la nuit pa**é la veille [Couplet 3: Nas Pac] Que les saisons défilent gars, ça ne me fait ni chaud ni froid Car le temps file bien plus rapidement que tu ne le crois J'hume le bois, de la cheminée, profitant de la chaleur À l'heure où l'air chaud n'est plus acheminé Je disparais dans la fumée, comme un vieux cheminot Je suis ce minot que la météo ne peut aisément dominer Les MC's tombent comme des dominos Où comme les feuilles mortes que le vent viendrait à t'amener Le cycle continue et ne s'arrêtera pas de si tôt Malgré le contenu des catastrophes innombrables à citer On ne peut ressusciter le climat d'antan, gars, t'entends ? Où va-t-on si nous continuons à le tenter L'OFM fait grimper la température Usant de la littérature afin de combler le retard On se retire dans nos maisons à la recherche de la raison Quand devant nous défilent les saisons