La Jungle - On Est Parti lyrics

Published

0 261 0

La Jungle - On Est Parti lyrics

On a mis des mots sur nos mal-êtres, problème dans la malette On est parti vivre au fil du vent, fiers de notre bannière On est frères de son aveugles sont ceux qui disent qu'on en a pas l'air Comme Furax j'sais qui sont mes reufs dans les bons planes ou dans la galère Je sais qui sera là pour qui je me dois de l'être Pour qui j'me fais un sang d'encre lors de nuits blanches loin de la planète Pour qui j'donnerais ma vie, ma rime, et si écrire signifie vivre Alors dans chaque texte j'leur dédierai chaque lettre On est parti là, où la Lune s'lève et se couche Où on s'demande si un frère tombe si la dame blanche devient rousse Où la nuit règne où la weed aide à encaisser les secousses Quand ça se corse quand on part hors piste loin d'leur biz et d'leur course Inspiré par l'Odyssée d'une incomprise, j'expire l'envie de m'exprimer comme un besoin de m'accomplir Envie d'être libre comme un besoin d'air, pire faut que j'extirpe c'qui y'a dans ma boîte crânienne avant qu'ce monde la comprime On est parti là, où le soleil est caché, où chaque joint devient une arme afin d'faire taire c'maudit mal On est parti là, où chacun d'nos mots est relâché dans ces opaques nuages de fumée qu'à terme on inhale Constamment on divague on, attend le miracle en, lâchant des freestyles Mais à trop voir les joints tourner on fait plus rien d'nos journées comme un gang de flicaille Et j'garde la dalle comme un macro devant une bande de filles sales Mais au final j'crois que j'suis pas né par la folie d'ces barges, on est exclus par des tarés faut être poli t'sais quoi Niquez vos races tas d'enfoirés moi j'brandis mon doigt bien a**ez haut pour qu'vous l'voyiez, qu'vous compreniez pourquoi Nous on s'est barrés , dans un autre monde, entre nous, pour montrer c'que t'as dans le bide Y'a pas besoin qu'on t'éventre ou, pour montrer qu't'es dans le coup y'a pas besoin qu'tu te pendes ou Pour être bien t'as besoin d'une prod et pas d'une pute qui te mange le bout Et j'pose des mots sur ces mal-êtres, et tu l'vois l'malaise Y'a qu'le fait d'écrire des textes qui m'allège J'explose dès que j'ose braver c'manège L'étoile m'alerte à contre-sens sous les pensées qui martèlent J'repose des mots sur ces mal-êtres, et tu l'vois l'malaise Dans les ténèbres mes cauchemars me harcèlent Ils s'imposent j'implose puis elle s'amène, et m'apaise Et si la chute est trop grande saches que c'est mes frères qui l'arrêtent On est parti de rien, putain, parti de loin, on avait tant d'bornes à faire et on a pas pris l'train donc on galère Rêve de palais face au valais qui déblatère qu'on doit poser l'genou à terre qu'on mérite pas d'vivre bien Nan j'suis pas c'type sain, THC dans la salive, prêt à tuer pour la famille mais y'a que ça qui m'tient Et qui m'pousse à pourcha**er mes doutes et tous pa**er dans c'monde faut tout qu'je rase pour pouvoir bâtir l'mien Ouais j'ai tout fait, tourné pris des sacrés détours, bouffé des claques et des coups pour c'rêve qu'on attendait tous Entre la pillav et les cours tu t'sens monter dans les tours, mais tu l'sens pas c'coup car l'avenir ne t'a pas mis d'frein Et quitte à partir, hein, autant marquer l'coup, même si tu vois qu'y'a au loin, qu'on t'a préparé l'trou Rien n'est décidé leur destin perso j'm'en bats les couilles, j'encaisse les coups et sors les crocs pour quitter ma vie d'chien Et j'pose des mots sur ces mal-êtres, et tu l'vois l'malaise Y'a qu'le fait d'écrire des textes qui m'allège J'explose dès que j'ose braver c'manège L'étoile m'alerte à contre-sens sous les pensées qui martèlent J'repose des mots sur ces mal-êtres, et tu l'vois l'malaise Dans les ténèbres mes cauchemars me harcèlent Ils s'imposent j'implose puis elle s'amène, et m'apaise Et si la chute est trop grande saches que c'est mes frères qui l'arrêtent