Kroc Blanc - #JMLP lyrics

Published

0 2350 0

Kroc Blanc - #JMLP lyrics

[Couplet 1: Kroc Blanc] Tu le connais bien, il s'appelle Jean-Marie Devant tes amis t'aimes le critiquer Mais quand vient la nuit, tu l'ajoutes en ami Ouais, sur son profil tu vas cliquer En flippant de te faire piquer, mesurer l'indigence de ton avis Tandis que certains se dédiabolisent Je prends place à la droite du Menhir et là j'atomise Dame Bien-Pensace, cette pucelle m'a été promise Son hymen, un point de détail que du majeur je vandalise, oh ! Meeting à la sortie du bistro Ici les mots se changent en coups de savate quand tu tises trop 86 piges, toujours paré à t'mettre une raclée Il catche avec les mots et plus d'un gaucho s'est fait droiter Les Français en apnée, peu d'entre eux ont su capter La droiture d'un soldat répondant présent sans être appelé Il est temps d'tourner la page, d'arrêter la politique Attrape une plume Jean-Marie, fais toi plaisir sois prolifique REFRAIN A la droite du menhir, j'ai les nerfs Tu délires : t'as cru qu'la France c'était un cirque ? Mon grand, la farce ne dure qu'un cycle, j'crois Qu'tu vas prendre tes cliques, tes claques Repartir en Afrique avant qu'la guerre éclate Faut pas qu'ta tête éclate ! Jean-Marie, ouais, Jean-Marie Le Pen Il s'en bat l'oeil si ses propos te gènent Il avance droit, avec la France pour emblème Et toi t'appelles ça d'la haine ? [Couplet 2: Amalek] J'viens pas faire l'rabat joie ni d'certains des abats-jours Mais vote le Pen, t'as pas l'choix, l'roy n'a pas fait son retour ! Depuis tout p'tit, j'porte ma croix et dans ma famille combien sont pour ? Les profs gauchistes haïssaient ça, d'avoir l'fils d'un facho en cour Les p'tits blancs d'mon quartier refusaient d'me serrer la main Et avec les basanés ça s'taba**ait en bas d'la tour Pour l'ethnie, la famille, j'envoyais un aller-retour C'était l'époque des aller-retours jusqu'en prison dans la cour Être haï est un honneur, même trahi par sa couleur Mitraillant ces donneurs de leçon pour le Sang et la Terre Comme Tonton. T'as pas gagné cette élection Mais c'était celle du roi des cons. Face à toi ces pédés fuient Comme le rouquin d'Mantes-la-Jolie, t'as fait l'Indochine, l'Algérie ! De l'époque des Français street crédibles comme Mesrine Jean-Marie le Pen, fier, dur comme le menhir Pas comme ces putes qui nous vénèrent, bien sur j'vote Marine ! REFRAIN A la droite du menhir, j'ai les nerfs Tu délires : t'as cru qu'la France c'était un cirque ? Mon grand, la farce ne dure qu'un cycle, j'crois Qu'tu vas prendre tes cliques, tes claques Repartir en Afrique avant qu'la guerre éclate Faut pas qu'ta tête éclate ! Jean-Marie, ouais, Jean-Marie Le Pen Il s'en bat l'oeil si ses propos te gènent Il avance droit, avec la France pour emblème Et toi t'appelles ça d'la haine ? [Couplet 3: MC Amor] Liberté, égalité, fraternité La république est disloquée Trois mots répétés par d'ignorants perroquets Ce qui me rend triste c'est de nous voir nous faire niquer Ouais ! J'ai l'droit d'véto Je suis pas un bébé éprouvette, je suis pas né in-vitro A ce qu'il parait, immigré rime avec prolo Crois moi avec ta mère on a tiré le gros lot ! J'l'emmène au zoo pour l'aïd el kebir Même si j'lui ai promis de jamais l'dire Ouais ! C'est notre p'tit secret : Ta mère elle kiffe trop mon ca**oulet ! J'préfère mourir debout que de vivre à genoux Que de tendre l'autre joue Un p'tit couplet pour Jean-Marie J'veux plus voir de socialopes dans les mairies !