LYRICS.AZ APPLICATION

Download from Apple Store
Download from Google Play

1984 - Choc et effroi lyrics

[Intro]
- Mais Monsieur, Madame, je sais que j'avais tort : j'avais tort parce que j'étais contre la société, j'avais tort parce que tout le monde a le droit de vivre en paix sans se faire tolchoquer ou égorger
- Non non non, il faut que vous nous laissiez faire. Prenez-le avec le sourire :
Dans moins de 2 semaines, vous serez un homme libre

[Couplet 1]
LSD, PCP, dans ton sang injecté
Quand la Guerre Froide éclate et que les technocrates
Cèdent à la panique, barbares sont leurs pratiques
Des expériences nouvelles, lavage de cerveau
Privation sensorielle et le page Russel
LSD, PCP, dans ton sang injecté
Pour te formater tes souvenirs effacés
Tu seras notre cobaye ou souris de labo
Entre les mains de Cameron dans l'hôpital de Chicago
Sous le sceau du secret gouvernemental
Nous ferons basculer ta santé mentale
Dans la chambre du sommeil, paralysé par le curare
Déconnecté du réel pour détruire ta mémoire
Enfermé dans un cloaque jusqu'à ce que tu craques
Des méthodes du Kubark au projet Monarch
C'est le rêve électrique dû à l'Allan Memorial
Là où l'atrocité devient un service publique
De 1950 jusqu'à nos jours
Ce genre de procédé existe toujours
Comme les interrogatoires de ces prisonniers
Dont peu ont été jugés sur Guantanamo Bay

[Lyrics from: https:/lyrics.az/1984/le-theatre-des-pantins/choc-et-effroi.html]
[Refrain x2]
Ici règne l'axe de la haine, l'économie parallèle
Les défenseurs de l'Apartheid
Sont ceux qui nous sermonnent du haut de leur trône
Et qui nous endorment en parlant des droits de l'homme

[Couplet 2]
Les éléments se déchaînent et la Terre tremble
Alors nous brisons nos chaînes et travaillons ensemble
Mais le vent de la misère se lève au-dessus
Des peuples les plus prospères lorsqu'ils partent en guerre
A la chasse au profit, exploiter le désastre d'un tsunami
Les intentions néfastes des corporations qui magouillent dans l'ombre
Des thérapies de choc quand les nations s'effondrent
La démocratie comme un rideau de fumée
L'espoir mis à mal par la mafia de Berkeley
Les théories avides d'un Milton Friedman
Rempliront les coffres de J.P Morgan
L'aubaine du fléau pour les néo-libéraux
Qui viendront privatiser un pays tout entier
Ceux qu'ils appellent des marchés émergents
Sont des futurs colonies tout comme l'Afghanistan
Rappelle-toi de Pinochet et de son coup d'Etat
Pour la liberté, l'armée fusillait à bout de bras
La résistance c'est la mort, faire du bénéfice
En semant la terreur c'est la boite de Pandore

[Refrain x2]

Correct these Lyrics