LYRICS.AZ APPLICATION

Download from Apple Store
Download from Google Play

1984 - Ex-Nihilo lyrics

[Couplet 1 : Hostile]
J'entends parler de rue, de fric et d'histoires de cul
Leur unique but : je l'ai bien trop aperçu
Je les vois passer du bitume au yacht
Observe la vantardise dans laquelle ils se vautrent
Il est vrai qu'ils se vendent et ont tous l'air convaincus
D'avoir la vertu de poètes disparus
Un tas d'auditeurs qu'ils amènent aux tréfonds
Du rap actuel, de la forme sans le fond
Ça n'a rien de crédible quand c'est tout pour la thune
Quand ils nous racontent leur misère à l'auto-tune
Pour le disque d'or c'est plus la même mentalité
Préfèrent la quantité, se foutent de la qualité
Ils ne trouvent plus ça bandant d'être indépendant
Dorénavant ils ne feront que du son décevant
De l'ado attardé aux dangereux proxénètes
C'est leur simplicité qui me déconcerte
Politiquement correct dans chacun de leur track
Certains idolâtrent des putains de réac'
Ils ont créé la rupture, c'est la mort d'une culture
Ils sont le reflet de minables caricatures
Ils veulent nous faire gober lors de leur passage radio
Qu'ils sont illégaux et que toujours le crime paie
Devenir rappeur pour les moins de 15 piges
Et ça devient plus facile de se prendre pour un prodige

[Refrain : VII]
Face à leur platitude, prendre de l'altitude
Si peu de scrupules mais tant d'ingratitude
Notre esprit étriqué, parler de s'étriper
Dépersonnalisés quand les intelligences
Restent inutilisés, stéréotypés
Sans autre identité, toujours dans la tendance
[Lyrics from: https:/lyrics.az/1984/-/ex-nihilo.html]
L'originalité, formatez vos stylos
Je démarre de zéro, création ex-nihilo

[Couplet 2 : VII]
Des caricatures, des virus sans remèdes
Rap et littérature : mon levier d'Archimède
Le besoin de culture n'est pas d'actualité
Un Jack, un micro, quelques banalités
Des moralisateurs sans moralité
Chercher la vérité chez des bonimenteurs
Des artistes en état de mort cérébral
2013 c'est le vide intersidéral
Commentaires d'internautes, des bruits de couloir
Comme un astronaute penché sur un trou noir
Si peu de profondeur que j'en ai le vertige
A bon entendeur j'en serais le vestige
Les rageux, les "moi je", 18 piges dans le jeu
Les mafieux, les affreux, les vicieux vertueux
Les discours sirupeux, déjà les plus stupides
Ont troqué leur dico pour quelques stéroïdes
Des potiches, des bolides, des tas de billets
Armer de patience, vider le barillet
Bienvenue dans le bluff, les Tartuffe tourne en boucle
Va voir sur Facebook, la merde fait le buzz
Avaler des couleuvres, c'est l'indigestion
Les rappeurs sont en vente, la cervelle en option
Ce mouvement reste en manque d'imagination
Et le rap est en salle de réanimation

[Refrain : VII]

[Scratchs]
Rap and revenge

Correct these Lyrics