LYRICS.AZ APPLICATION

Download from Apple Store
Download from Google Play

10vers - Freestyle de Batards lyrics

[Couplet 1 : Sendo]
En ces temps, peu de volonté, irrigue ces cœurs trop arides
Je pensais tant, j'me suis trompé, j'ai pris ce qu'on m'a pris
Un paumé prend la route avant qu'tout et l'âge l'en prive
Je le promets devant vous : là je tourne des pages remplies
Demi-tour les soirs de fêtes je pourrais faire des rimes doubles
2012, je croise le fer pour les frères, devine d'où ?
Taper fort dans l'placo ivre ou s'pendre au phone
La vue m'touche de ma colline, un autre pays francophone
T'as vu l'extérieur, encore pire l'intérieur est en ruine
J'suis mystérieux, non j'déconne car le meilleur est en lui
Le porte flingue tombe avec la justesse de la neige
C'est pas la fin du monde, non, juste celle de la mèche
Poète pauvre comme tous, le pain d'la vie écrit tes sons
Comme Bouss pour être [Bolt ?] j'repeins la ville en gris très sombre
Nu sans mon tas d'sh**, j'ai souri à ce qu'on rata
Les pur sangs sont fragiles : j'suis solide comme un bâtard

[Couplet 2 : L'Hexaler]
Repartir à zéro, s'imprégner plus profondément des choses
Avant de venger les conséquences faudra reconnaître les causes
C'est pour mes proches qui me collent à la peau, qui m'épaulent
Et qui m'escortent quand j'ai ma plume ou le micro dans la paume
Trop négligent les guerres d'hier pour se les faire demain
Chez nous la famille sait très bien combien coûte une paire de reins
L'air ne fait pas la chanson donc laisse-moi rapper l'air de rien
De l'origine à l'ascension, à l'origine le même refrain
Check les couplets par milliers parmi les miens
Ceux qui prennent soin de préserver ce que je deviens
Sûr d'y arriver même si je ne suis pas si pressé
Qu'il faudra s'y faire quand j'ferai péter la citerne
El Reezer, Doeh, XXX
XXX, l'âme lapide l'armure ont forgé ma jeunesse
Musicale au sein de la province XXX
Ma voix s'élève pour qu'enfin la foi des anciens soit célèbre

[Couplet 3 : Furax]
Ils diront que la barbe râle, qu'elle est ramollie par le sh**
Mais à ma table on parle rap et les malpolis parlent chiffres
Eh gros j'suis pas d'humeur à rire, ni à pleurer non plus man
J'suis de l'autre côté de la rive, là où les hommes beurrés n'ont plus mal
Le savoir est une arme ? On ne m'a appris que l'essentiel
Moi élevé à la patate, la brique, les anciennes
Ici y a pas de traîtres, ra**ure mon dos
Si le savoir est une arme gros
J'déclare une lame, t'en trouveras surement d'autres
Parsemée de tâches ma peau c'est diablerie et vaudou
La barbe rit, les vautours, ma barbarie les vaut tous
Des barres de rire, la rue c'était la garderie et ses cadres
On parlait rimes, j'a**ociais gendarmerie et C4
Parlez moi de haine, je vous comprendrais
Du pouvoir de vos rois, du rat, de celui de vos reines, du fou qu'on pendrait
Épargnez-moi vos récits de baises biture entre sœurs
J'espère que t'as repéré la route, je reste ici tu rentres seul

[Couplet 4 : 13hor]
On s'forge un corps de fer
L'amour est mort car nos anges ont les cœurs de pierre
Les sentiments valent pas un centime, j'sens que tu mens
On cherche des lia**es de 100 centimètres via l'ciment
Nous sommes des fous et des inconscients, c'est le bilan
On peut prendre cher, prendre des peines de ouf, plus de mille ans
On risque le tout pour le tout, plus gros des coups
[Lyrics from: https:/lyrics.az/10vers/-/freestyle-de-batards.html]
Qui est le plus fou ? C'ui qui veut tout
Parmi les loups y a rien que nous, personne n'est fou, dangereux crew
Mais qui est criminel par choix ?
On fout la somme des millimètres sans taper le max parfois
Souvent j'ai parlé aux bouteilles comme plusieurs ivres
J'ai observé Wu-Tang et leur façon d'vivre
J'suis fatigué d'la vie
J'vis la nuit, chaque seconde je frôle le vide
Maman croit en moi mais moi
J'crois au mal par le mal, j'parle mal et quoi ?

[Couplet 5 : 10Vers]
J'essaie juste d'être optimal, je l'ai compris dès l'école primaire
Au final j'ai tout lâché à ce qu'il paraît pour des clopinettes
Mon but : faire aussi mal, mes blessures ordinaires
A vos yeux pourtant j'ai tenté mainte fois de les foutre aux oubliettes
Trop fier, j'dirais même trop fidèle à mes principes
Pour dire qu'aujourd'hui je ne suis plus comme hier
Ceci est ma lutte ouvrière et n'croyez pas que j'fais tout ça pour rien
Tout abandonner serait foutre un coup de pied dans la fourmilière
J'ai perdu le goût du miel car l'amertume chez moi est coutumière
Et si bête après avoir ingurgité quelques foutues bières
Alors j'doute du bien et j'doute du mal
J'ai fais un rêve au cours duquel les actes valaient que la fortune même
Hey, crois pas qu'on bra**e du vent
Si on pa**e du temps à faire ce qu'on fait c'est qu'on a du prendre cher
Dans nos vies pour exposer notre mal-être à la face du monde
Et tant pis si les jaloux tiennent pas compte de nos arguments
J'ai cette rage qui vient d'une trempe, cette page pour écrire l'histoire
Et cette putain d'larme qui coule quand j'te parle du clan
Comme Jacques Dutronc j'retourne ma veste du bon côté
J'suis peut-être un opportuniste, moi XXX ce qui part du ventre

[Couplet 6 : B-lel]
Frérot j'ai pas mal d'ennemies, gros c'est la merde
Tu t'vantes d'avoir la meilleur weed, moi j'me dis qu'faudrait que j'arrête
Immunisé par mes peurs, quand j'écris pas poto j'coule
Tu m'dis que c'est toi le meilleur quand la plupart de mes morceaux m'saoulent
Bordel j'pourrai jamais m'y faire
C'est ce qu'on a dans la tête qui compte couz' c'est pas l'épiderme
Non j'suis pas fier de ce que je deviens, c'est bizarre j'veux l'écrire
J'me dis que ça ira mieux demain, j'me dis aussi que ça peut être pire
C'est chaud et comme des milliers d'autres j'te parle sur les nerfs
J'écris mes fautes, ça m'aidera p't-être à plus les refaire
J'me dis "mec, sans doute que je dois me marier"
Mais la plupart des meufs qui m'plaisent s'en foutent de ma carrière
Kick la mélodie à Mani Deïz, désolé si y'a pas de vitesse
Tu voulais peut-être que j'kick ça speed mais j'ai pas l'style à la Lil Wayne
J'fous la merde, frérot j'bousille tous ces fous qui gouvernent
Bouge la tête, fais-moi un sourire : c'est tout ce qu'il nous reste

[Couplet 7 : Brams]
Ça parle de street et ghetto, v'là un bien triste décor
La réalité nous attrape, moi j'veux ma part du gâteau
J'te décris mon époque et ces épisodes épiques
Le genre de guerre dans la légende comme Notorious Big et Pac
Tu veux voir ce qui nous sépare ? Fais pas genre tu ne sais pas
Pour t'expliquer : compare une PS3 avec une Sega
J'avoue je fais des dégâts mais j'ai un petit égo
Donne-moi une feuille et un crayon et tu verras j'mets la gomme
Parait que j'cause trop
J'y suis pour rien, y a mon cœur et XXX en post prod
Non j'vise pas l'trône, j'veux être mon propre patron
Rendre fier père et mère et faire un carton

Correct these Lyrics